Qui sommes-nous ?

Nous sommes un collectif de Riverains de l’Haÿ-les-Roses attachés à son environnement écologique ainsi qu’à son patrimoine historique et architectural, nous souhaitons porter un projet alternatif au projet de centre ville de la municipalité. Celui-ci met en danger le site remarquable de la Roseraie et de ses abords ainsi que la continuité écologique dans notre ville.

Notre initiative n’est attachée à aucun mouvement ou parti politique, seul nous importe le respect du caractère de notre ville et la concrétisation d’une véritable démocratie citoyenne. En effet, la municipalité a proposé un projet clés en mains à la population. La « concertation » s’est traduite par deux réunions publiques fin 2016, une adresse e-mail de concertation et un cahier en mairie. Cela, alors même que les études ont démarré en 2015. La bonne démarche démocratique aurait été d’élaborer un projet avec la population et à partir des demandes formulées et des véritables besoins, de construire un projet pour le soumettre aux L’haÿssiens.
Nous sommes surs que les citoyens sont les plus à mêmes de prendre les bonnes décisions en ce qui concerne leur propre environnement, l’esthétique du centre ville et la réactivation de l’activité commerçante.

Considérant qu’il faut :

1) un périmètre de sauvegarde des abords de la Roseraie, classée aux monuments historiques et labellisée jardin remarquable (L.621-30 et suivants du code du patrimoine). Faire une demande auprès du ministère de la Culture pour un classement du centre ville en site patrimonial remarquable (abords de la Roseraie, rue des Tournelles, église saint-Léonard rue Jean Jaurès).

2) sauvegarder au maximum la végétation présente et notamment les arbres de haute tige qui forment un bouquet paysager visible du parc de la Roseraie et de la ville. Nul ne peut imaginer un instant de détente en plein été sur une place bétonnée avec quelques arbres en pot comme dans le projet qui nous est présenté.

3) optimiser les parkings existants de façon à laisser les voitures à l’entrée du vieux l’Haÿ et favoriser les déplacements à vélo (parkings à vélos et pistes cyclables) et les voies piétonnes.

4) éviter d’ajouter une grande surface de plus près de la zone commerçante et trouver de vraies solutions pour faire vivre les commerces et le centre ville. Une étude et une révision du plan de circulation doivent permettre aux commerces de prospérer.

Rien n’oblige à construire de nouveaux bâtiments en bordure de Roseraie qui est le véritable Joyau de notre ville.

Le territoire de l’Haÿ-les-Roses ne manque pas d’espaces pour faire de nouvelles constructions sans toucher aux squares, parcs, jardins et à la végétation. Car avant tout, il faut privilégier la rénovation pour tenter d’améliorer ce qu’ont détérioré les années 1970. Le centre-ville de l’Haÿ-les-Roses ne saurait s’étaler sur près de 2 km jusqu’au métro. Cela n’a pas de sens !

Les abords de la Roseraie doivent être traités en « Loisir et tourisme », seul moyen de véritablement mettre en valeur le Parc départemental dont le tracé particulier a été élaboré par Gabriel Thouin, l’un des plus fameux paysagiste de son époque. Les photos aériennes montrent que le Parc Allende (actuel parking de la Roseraie) fait partie intégrante du tracé, par un équilibre des zones arborées. C’est le paysagiste Édouard André qui a dessiné les plans de La Roseraie qui est l’ancêtre de nombreuses roseraies françaises. La Roseraie un véritable Trésor sur lequel il faut veiller avec attention et dont on doit protéger les abords arborés. Tout projet d’aménagement paysager doit impérativement respecter le bouquet arboré à l’arrière-plan de la Roseraie présent dans de nombreuses roseraies comme à Bagatelle notamment mais aussi au parc de Saint-Cloud. Ces vues font partie de notre patrimoine et on peut les apprécier dans de nombreux films diffusés partout dans le monde.

La Roseraie de l’Hay est un site exceptionnel auquel il faut apporter un soin tout particulier. C’est une banque scientifique de conservation des rosiers anciens. Elle est reconnue par le Conservatoire des collections végétales spécialisées comme collection de référence pour les roses depuis 1991. Elle a reçu le « Award garden of excellence » décerné par la fédération mondiale des Sociétés de Roses en 1995. Elle est classée au patrimoine depuis 2005 et est labellisée Jardin Remarquable depuis 2011.

Le caractère propre de l’ancien village, le charme du coteau, de la rue des Tournelles sont à conserver également car ils composent un ensemble paysager avec la Roseraie. Le centre ville doit avoir une cohérence d’ensemble, un accès piéton facilité pour les commerces, une circulation adoucie d’entrée de Parc et donner envie aux visiteurs de passage de profiter de l’esprit des lieux. 

Nous appelons les habitants de l’Haÿ-les-Roses et du département à s’exprimer pour la sauvegarde du patrimoine du Val-de-Marne.